Présentation du programme

David Cucullières a fait un parallèle entre la façon dont il exercera sa fonction de Maire, et le serment d’avocat qu’il a prêté il y a 25 ans :

  « Je jure d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité »

Jean Louis Cabanac, maire sortant de Labruguière, lors de son discours à la dernière réunion de campagne de David Cucullières



La sécurité

La Sécurité est un droit fondamental pour les Labruguiérois-e-s.

Les policiers municipaux agissant sous l’autorité du maire ont pour mission la prévention et la surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques.
Les pouvoirs de police du maire ont certaines limites, contrôlées par le Préfet et le juge administratif ; il en est de même des policiers municipaux. Leurs pouvoirs pour le relevé (ou recueil) d’identité ou d’interpellation sont très limités, a fortiori l’usage des armes. Ils ne peuvent pas faire d’enquêtes, auditionner, ou prendre des plaintes.

Ceci rappelé, nous considérons indispensable de compléter et réorganiser le service de police municipale par l’embauche dès le début du mandat d’un policier municipal puis d’un troisième avant la fin du mandat.

Le service de police municipale pourra également être épaulé d’un Agent de surveillance de la voie publique voire d’un agent de médiation.

Nous estimons primordial de mettre en place un dispositif complet et transversal que pourront diriger les personnes compétentes que nous avons pu rassembler sur notre liste.

  • Une convention de coordination sera signée favorisant un maillage entre la police municipale et la gendarmerie sous l’égide de la préfecture et du Parquet de Castres en vue d’une coopération quotidienne. Il s’agit de coordonner au mieux les services de sécurité publique.
  • Les victimes d’atteintes aux biens ou à la personne bénéficieront d’un accueil personnalisé en Mairie pour une information, une écoute, une assistance, une protection ou un conseil pouvant répondre aux besoins formulés et particulièrement pour une aide à la rédaction et au dépôt d’une plainte pénale.
  • Une garantie d’anonymat, si elles le souhaitent, pour les personnes ayant saisi le service pour une affaire d’atteintes aux biens ou à la personne. Les personnes seront informées des suites qu’il a été possible de donner par les agents chargés d’instruire leur demande.
  • Nous nous attacherons à contrôler et le cas échéant à mettre en cause les propriétaires et bailleurs donnant à bail des logements à des locataires responsables d’incivilités, d’atteintes aux biens et aux personnes. La responsabilité du bailleur du fait des agissements de son locataire est un principe de droit civil qui doit être rappelé, entraînant le locataire et son bailleur à réparer solidairement les préjudices subis par les victimes d’incivilités, d’atteintes aux biens ou aux personnes. En pratique, il s’agit de mettre en demeure le bailleur dont le locataire commet des incivilités ou exactions, de faire cesser de tels agissements puis, à défaut de réponse ayant permis de mettre fin à de tels agissements, de solliciter judiciairement la condamnation du bailleur.
  • Le contrôle de l’habitat indigne au centre-ville sera renforcé pour vérifier la salubrité et la décence des logements loués pouvant entraîner la suppression des allocations logements et l’obligation pour les bailleurs de reloger leurs locataires.

En conclusion, la lutte pour la sécurité et la tranquillité passe nécessairement par un maillage extrêmement compact entre une police municipale renforcée, en coopération quotidienne avec la gendarmerie et une aide aux victimes pour le dépôt de plainte en réponse aux atteintes aux biens et aux personnes.
En complément une attention sera portée à la responsabilité des bailleurs pour les faits commis par leurs locataires avec une information de la Préfecture et de la CAF pour dissuader toute location « toxique » pour la population labruguiéroise.

David Cucullières, avocat de profession et Vincent Robert, Major de gendarmerie qui sera son adjoint en charge de la sécurité, connaissent parfaitement ces procédures et sont les mieux à même de conduire ce projet.

NOS OBJECTIFS DE PREVENTION :

  • Renforcer la vidéo surveillance (plus de caméras, vision nocturne 360° etc..).
  • Plan ORSEC : Organiser un exercice grandeur nature sur le thème des inondations, en lien avec les services de l’Etat.
  • Commissions de sécurité : Evaluation de tous les bâtiments assujettis à une visite de sécurité.
  • Plan VIGIPIRATE : Evaluation des dispositifs mis en place dans les différentes écoles
  • Maintien des « gilets jaunes » aux entrées et sorties des classes.

Nous mettrons en place des contrôles de la circulation des nombreux poids lourds qui ne respectent pas l’interdiction de traverser notre ville, ou empruntent le pont du Lion (chemin Voltaire) sans respecter la limitation de tonnage.



L’environnement

« Penser global, agir local ». L’environnement est une préoccupation centrale, et rares sont les Municipalités qui ont véritablement pensé, adapté leur projet et leurs structures. Tout le monde veut faire pour l’environnement, mais que peut-on faire à l’échelle de Labruguière ?

Notre action pour l’environnement au sein de la commune n’a pas pour but d’être punitif ou contraignant, mais de garantir à tous et toutes un cadre de vie sain sans hausse de la fiscalité et en pesant de tout notre poids dans les décisions de la communauté d’agglomération.

Notre territoire a des atouts qui sont autant de raisons pour s’y investir : sa grande forêt communale au cœur de la Montagne Noire, le Piémont et son beau paysage bocager, En Laure, Le Causse de Labruguière, le Thoré et ses berges.

Nous allons créer, au château, une maison pour l’environnement. Ce sera un lieu pédagogique, participatif et informatif accueillant des activités et des partenaires publics et privés autour de l’environnement et de l’écologie.

  • Des espaces seront mis à disposition des administrations et associations environnementales, de nombreux contacts ont déjà été pris. Au Château nous proposerons des actions pour le grand public et les scolaires autour de thèmes dédiés : expositions, ateliers pédagogiques, conférence-débat, en relation avec le Centre Culturel.
  • Une meilleure gestion de la ressource en eau : eau potable, irrigation, assainissement avec l’Agence de l’eau comme partenaire intervenant.

Nous veillerons à privilégier l’approvisionnement en circuits courts et produits locaux, bio lorsque c’est possible, dans les assiettes de nos enfants.

  • Nous reverrons le cahier des charges du prestataire avec un souci permanent de maîtrise des coûts ; à défaut nous étudierons la création d’une cuisine centrale.
  • Nous montrerons l’exemple en supprimant toute vaisselle et bouteilles en plastiques jetable dans les réunions ou réceptions.

Nous créerons de nouvelles pistes cyclables et chercherons à relier les hameaux avec le centre-ville et les écoles par ces liaisons douces. Une carte des voies protégées réservées aux piétons et cyclistes sera établie et largement diffusée.

La gestion des déchets peut encore être améliorée.

  • Tryfil, présent sur notre commune va se développer. Nous serons attentifs à ce nouveau projet afin qu’il participe à notre objectif environnemental.
  • Les habitants seront bien sûr associés à ce projet avec l’objectif de réduire le volume de déchets produit par la municipalité et les Labruguiérois-e-s. Outre l’aspect environnemental, les déchets sont une charge financière importante pour les habitants et la municipalité qu’il faut réduire.

Eau et assainissement : nous serons pour cela vigilants au niveau de la Communauté d’Agglomération, et sensibiliserons les usagers sur les cours d’eau

  • Nous avons décidé de créer un poste d’adjoint dédié à l’environnement, qui aura une vision transversale sur l’ensemble des dossiers traités par notre équipe. Ce poste sera occupé par une ingénieur de l’environnement, spécialiste du traitement des eaux.

Agriculture, maraîchage, jardins partagés

  • Nous nous attacherons à préserver le foncier agricole
  • Nous favoriserons l’implantation des maraîchers pour la consommation locale et, dans la mesure du possible, en bio.
  • Les jardins partagés de Labruguière sont un lieu d’échange, de solidarité et de convivialité. Nous agrandirons le parc existant et apporterons notre soutient à cette belle initiative.

Labruguière doit devenir un exemple : « économe en énergie »

  • Maîtrise de la consommation énergétique des bâtiments municipaux, avec par exemple l’allumage adaptatif sur les lampadaires
  • Réflexion sur l’achat de véhicules municipaux électriques et l’installation de bornes de recharge.
  • L’objectif n’est pas une écologie de contraintes, mais de faire mieux avec moins et pour moins cher.
  • L’installation de photovoltaïque, plusieurs bâtiments et sites sont déjà à l’étude pour compenser le bilan carbone de la commune et assurer des revenus sur le long terme à la commune, sans dénaturer notre magnifique cadre de vie.


Les associations

« Les créatrices de l’envie d’être ensemble » : Que serait notre commune sans ses associations ? Elles en tissent son humanité, construisant et faisant vivre un esprit de fraternité, de solidarité, de tolérance. Les associations nourrissent le lien social, cette valeur morale qui nous fait désirer un vivre ensemble authentique.

Au-delà des chiffres impressionnants – 75 associations, des centaines de bénévoles, des milliers d’adhérents – notre considération va sur les effets directs et indirects des actions qu’elles mènent :

  • Le développement des échanges et le lien social
  • L’information et l’éducation (sport-culture, pour les jeunes et les adultes)
  • Les solidarités et la réduction des inégalités
  • La préservation de l’environnement et du patrimoine
  • L’animation, l’attractivité et le sentiment d’appartenance à notre commune

Notre volonté est d’entretenir un dialogue permanent avec les associations, de leur offrir tout le soutient possible et les meilleures conditions pour fonctionner.

  • Une soirée leur sera consacrée afin de les faire connaître, les valoriser, les encourager.
  • Les installations existantes seront rénovées si besoin et des aménagements (accès, éclairages…) réalisés aux bénéfices des pratiquants et des spectateurs. Citons en exemple la rénovation des tribunes du terrain de rugby, rénovation de l’ancien gymnase ou faciliter la pratique des sports d’eau sur le Thoré.
  • Le site internet de Labruguière intégrera les plannings des entraînements, des manifestations, des compétitions et les résultats sportifs.

Sachez aussi que le soutien aux associations mobilisera, au quotidien, tous les élus !



L’urbanisme

Valoriser nos acquis pour construire demain.
Notre commune s’inscrit dans un cadre réglementaire déterminé par des documents élaborés en collaboration avec des collectivités et avec l’Etat :

  • Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) d’Autan Cocagne
  • Le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI)
  • Le Plan Local d’Urbanisme (PLU)

C’est dans ces cadres imposés que nous ferons évoluer notre commune : partir d’aujourd’hui pour construire demain, en privilégiant l’environnement.

Relance du marché

  • Repenser le marché de Labruguière afin de lui redonner son attractivité ; nous étudions la création d’une halle en centre-ville comme lieu d’échange, de rencontre et de convivialité.
  • Nous créerons un marché de producteurs locaux un dimanche matin par mois qui sera un rendez-vous familial. Il assurera un approvisionnement en produits du terroir locaux pour plus d’authenticité.

Rénovation du centre bourg. C’est une partie de la Ville où le vivre ensemble est actuellement difficile.

  • Nous nous appuierons sur les dossiers « Revitalisation Centre-bourg » et AVAP, Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine.
  • Nous devrons améliorer revêtements des rues, trottoirs, parvis de l’Hôtel de Ville, la sécurité des arrêts de bus, et nous aiderons les propriétaires à restaurer les façades. L’accès et le cheminement dans toute la ville des personnes à mobilité réduite ou des poussettes sera particulièrement soigné.
  • Un nouveau lieu sera créé par la démolition de la Chapelle des Pénitents récemment achetée par la Municipalité ; nous poursuivrons cette politique au besoin par l’exercice du droit de préemption de la commune dans l’optique d’aérer et végétaliser le centre-ville. ERRATUM : La Chapelle des pénitents NE sera PAS détruite. Il s’agit d’une « coquille » dans notre programme, hélas reproduite ici. Cette chapelle et en particulier sa magnifique porte font partie du patrimoine de notre ville, elle ne sera en aucun cas détruite. Des projets de ré-aménagement et de ré-affectation de cette beauté architecturale sont en cours d’étude, mais PAS sa destruction. Toutes nos excuses pour cette méprise.
  • Comme indiqué dans le volet « Sécurité », le contrôle de l’habitat indigne en centre ville sera renforcé.

Salle « La Fabrique »

  • Nous rehausserons la scène de cette salle pour un meilleur confort visuel des spectateurs et pour une meilleure mise en valeur des spectacles. Un architecte a déjà été contacté en ce sens.
  • Ainsi, pour un coût raisonné et un temps de travaux minimal, Labruguière aura une deuxième salle capable d’accueillir des spectacles et événements culturels, associatifs, dans des conditions optimales.

Embellissement urbain

  • Les trottoirs du boulevard Gambetta, du boulevard de la République ainsi que de l’avenue du Général de Gaulle devront être rénovés en priorité en incluant des pistes cyclables.
  • Nous devons sécuriser et rénover le chemin Voltaire et de son carrefour, ainsi que l’Avenue Arthur Batut.
  • Embellir les entrées de ville en utilisant par exemple la bruyère comme plante emblématique sur les espaces verts et ronds-points.

Les berges du Thoré

  • L’aménagement doit être poursuivi afin de permettre la promenade familiale vers l’amont, la pratique du canoë-kayak, la pêche.
  • L’aspect du construit doit être amélioré.

Nous gardons à l’esprit qu’il s’agit un site particulièrement inondable. Nous ne ferons aucun investissement qui pourrait être emporté ou détérioré par les flots.

Le domaine d’En-Laure

Nous assurerons la sécurité du site, notamment par un gardien permanent avec pour mission la gestion des chalets (qui seront rénovés), de l’aire naturelle de camping et de l’aire pour les campings cars. Nous développerons l’animation particulièrement l’été avec :

  • Un restaurant éphémère qui aura pour contrainte de ne pas troubler la tranquillité des lieux.
  • Des jeux d’eaux pour enfants sur les pelouses durant les fortes chaleurs.
  • La nouvelle salle de sport sera reliée par une passerelle afin de profiter mutuellement des parkings.
  • En Laure est le point de départ à pied ou à vélo vers les sentiers de la forêt de Montaud. Il nous tient à cœur de préserver le côté nature du site. Nous créerons un arboretum, espace de transition avant les Auriols et ferons en sorte que ce lieu soit ressourçant pour les promeneurs, les familles, les groupes.


Santé

Un enjeu important pour toutes les générations.
La pénurie de médecins touche aussi Labruguière. Nous ne sommes pas classés comme « désert médical » du fait de la priorité du centre hospitalier voisin, il n’en demeure pas moins qu’avoir des professionnels de la santé et des médecins sur la commune sont des dossiers à traiter en priorité.

Toutes les possibilités sont étudiées :

  • L’aménagement d’une maison de santé dans des locaux appartenant déjà à la commune. Plusieurs emplacements sont envisagés, cette solution à l’avantage d’être très rapide à mettre en oeuvre et peu coûteuse.
  • Créer des partenariats afin de faciliter la vie des médecins et les inciter à s’installer sur la commune comme par exemple une forme de salariat entre le médecin et la commune.

Il faut cependant garder un point capital en tête : il est légalement impossible d’ouvrir une maison de santé sans médecin comme porteur de projet. De même en cas de départ du médecin porteur de projet (retraite, etc..) la maison de santé doit fermer, c’est pourquoi notre priorité est de faire les choses dans l’ordre et de trouver un ou des médecins généralistes fiables avec qui former une association durable.

Sur ce dossier essentiel, mais difficile, nous travaillons déjà avec l’ensemble des professionnels de santé de Labruguière et avec l’aide des professionnels de santé présents sur notre liste.



Enfance, jeunesse, éducation

Accompagner les enfants d’aujourd’hui, adultes de demain.
Nous avons de solides piliers associatifs : le multi-accueil « Le petit Prince », le relais des assistantes maternelles, le « Cerf-volant », ELAN et la MJC. Nous les soutiendrons dans leurs actions en direction des enfants, des adolescents et de leurs familles, tout en maîtrisant les coûts.

Nous continuerons à maintenir et à améliorer la qualité des équipements scolaires publics :

  • Création d’un préau coté maternelle au groupe scolaire Maris Curie.
  • Amélioration du confort thermique du groupe scolaire Louis Pasteur.
  • Aménagements de la cantine, du coin couchettes et des sanitaires de l’école Saint-Hilaire.
  • Achat de matériel numérique pour les maternelles afin de permettre aux enfants et aux enseignants de se saisir de ces opportunités d’apprentissage.

Des actions avec les prestataires de cantine seront entreprises pour améliorer la qualité des repas et diminuer les déchets. Tous les enfants seront concernés par l’action sur l’environnement et seront sensibilisés au gaspillage alimentaire à la restauration scolaire.

  • Nous accompagnerons l’installation du Relai des Assistantes Maternelles et de l’association ELAN avec le centre de loisir (enfants 3 / 11 ans) dans la maison de l’enfance actuellement en construction.
  • Nous soutiendrons les projets éducatifs innovants favorisant le savoir-être et le bien-vivre ensemble sur notre ville.
  • Un réseau de parrainage sera créé, constitué d’hommes et d’entreprises capables de soutenir les jeunes Labruguiérois-es dans la recherche de stages et se rendant disponible pour les aider à la réussite de leurs études y compris supérieures.


Social

Un service de proximité avec l’aide des associations.
Le Centre Communal d’Action Sociale, en s’appuyant sur les associations, mobilisera tous les services du département et de l’Etat pour que tous les Labruguiérois-es en difficulté puissent être soutenu(e)s.

Ecoute, droits et devoirs, solidarité.

  • Pas d’assistanat, mais soutenir et travailler avec celles et ceux victimes d’accidents de la vie
  • Un travail collectif avec les indispensables associations locales, les institutions départementales et l’Etat.
  • Un soutient aux associations qui par leur précieux travail de terrain soutiennent les gens et sont créateurs de projets.

Pour le mieux-vivre de chacun chaque Labruguiérois-e doit connaitre et accéder à ses droits

  • Etre orienté vers les organismes concernés en étant accompagné dans sa démarche.
  • Etre aidé par ces mêmes organismes et les associations locales compétentes.

Le problème du logement touche aussi nos aînés. Notre projet de reconversion des locaux de l’école Pasteur permettra d’élargir l’offre de logement social pour nos aînés. Cette résidence sera sécurisée et très proche du centre ville afin de rompre l’isolement, leur permettre de garder toute leur autonomie même sans véhicule et d’être au plus près des animations et du centre culturel de Labruguière.

Le service municipal des pompes funèbres sera pérennisé. Sa qualité, l’attachement des Labruguiérois-es à ce service et le professionnalisme de son équipe en font un acteur reconnu.

Nous créerons un « atelier de recyclerie » qui permettra aux associations à vocation sociale de stocker, réparer puis redistribuer des meubles, appareils ménagers, jouets.. régulièrement donnés par les Labruguiérois-es et qui trouverons là une seconde vie.

Ce projet est un autre exemple de transversalité, en coordination avec l’adjoint au social, l’adjoint à l’environnement, les associations et les acteurs extérieurs.



Vie locale, animation et citoyenneté

Une ville, c’est d’abord l’envie d’être ensemble de ses habitants.
L’envie d’être ensemble, c’est la définition de la commune que nous voulons, c’est la possession d’un héritage et de souvenirs laissés par nos aînés, et la volonté indéfectible de faire valoir et prospérer cet héritage pour nos enfants.

La communication et les lieux de rencontre sont primordiaux :

  • Le pylône, le le Municipal seront maintenus. Le site internet de la ville sera amélioré et complété, les informations mieux intégrées et en temps réel.
  • Les associations auront un accès dédié au site de la ville pour leurs calendriers et résultats sportifs…

Le partage d’information, l’animation, la citoyenneté sont des outils du vivre ensemble auxquels nous ajouterons la valeur transversale de l’environnement. Les associations forment aussi un réseau humain à soutenir et développer par les pistes suivantes

  • Jeux inter-associations ou inter hameaux sur le domaine d’En Laure que nous prévoyons de re-valoriser.
  • Evolution des bodégas qui sont un rendez-vous immanquable de la Labruguière.
  • Création de jeux de pistes à destination des scolaires, adultes et touristes avec l’aide de l’office de tourisme sur la patrimoine et l’Histoire de la ville.

Nous y parviendrons tous ensemble. Ces projets accompagnent d’autres moteurs de citoyenneté auxquels enfants et aînés seront associés :

  • Création d’un conseil des sages qui proposera aux anciens maires, entre autres, de venir participer et d’apporter leur expérience de gestion de la commune.
  • Création d’un conseil municipal jeunes en parallèle des éco-délégués des collèges.
  • Des commissions extra-municipales seront mises en place pour que chacun-e puisse s’exprimer et participer à des dossiers particuliers.


Vie culturelle

Labruguière est riche d’un patrimoine architectural et rural, d’un environnement naturel exceptionnel. Son dynamisme culturel la rend encore plus attractive. Il faut élargir et valoriser ces richesses qui sont aussi un atout pour le tourisme.

La culture se sont des lieux de rencontre et d’échange :

  • Le centre culturel le Rond-point est devenu un lieu central, reconnu et apprécié pour sa programmation culturelle, son cinéma, l’accueil quotidien des écoles et collèges.
  • L’espace photographique Arthur Batut a un rayonnement national, les activités du Conservatoire de Musique du Tarn et les ateliers artistiques de la MJC en assurent une large fréquentation.

Pour son apport à la commune le Rond-Point sera maintenu et soutenu. Le lien avec la scène Nationale d’Albi sera renforcé. Le Rond-Point aura un prestataire complémentaire : le pôle environnement du Château.

Nous donnerons au Rond-Point une dimension supplémentaire : son organisation sera modifié pour en faire un véritable pôle de l’action culturelle et de l’animation.

Tous les événements de la ville seront ainsi coordonnés et décloisonnés. Culture, animations festives, sport, environnement, éducation, tourisme… y trouveront un support et une cohérence; ces domaine figurerons sur un calendrier partagé et accessible à tous.

  • La programmation du cinéma maintiendra ses objectifs de qualité et éclectisme, en privilégiant les spectacles pur les scolaires.
  • La programmation culturelle se fera en aussi en sollicitant la communauté d’agglomération pour une politique coordonnées de la diffusion d’événements culturels.

Nous réunirons tous les acteurs de la culture, du tourisme et de l’animation afin de préciser ensemble les objectifs du mandat.



Finances, Economie, Administration

Réalisme, rigueur et équité. Nous héritons d’une situation financière saine, résultat d’années d’efforts de la précédente municipalité et des Labruguiérois-es. Nous gérerons la commune avec rigueur, conscient du désengagement des aides de l’ Etat. Nous nous efforcerons de trouver des solutions afin de continuer le développement économique de notre ville.

Rigueur de la gestion financière.

  • Pas d’augmentation de nos impôts locaux et fonciers.
  • Les indemnités des élus seront limitées et permettront une économie d’environ 140 000€ sur le mandat par rapport aux indemnités autorisées. Nous avons choisi une équipe resserrée d’adjoint et d’en limiter les indemnités au prorata des habitants de la commune.
  • Révision de tous les postes budgétaires importants venant à échéance, avec renégociation et mise en concurrence systématique : assurances, maintenance des équipements, conditions bancaires…

Rigueur de la commande publique. Nous suivrons de nouvelles pratiques afin de garantir la performance de l’achat public.

  • Développer l’achat durable et l’achat responsable; soutenir l’innovation.
  • Simplifier, dématérialiser les procédures pour favoriser l’accès des entreprises aux marchés publics et les relations public / entreprises prives.
  • Développer les commandes groupées de fournitures administratives et techniques, au niveau de la communauté d’agglomération afin d’en diminuer le coût.

Développer le service public de proximité.

  • Accueil garanti pour les administrés : accompagner et faciliter toutes leurs démarches grâce à un nouveau service d’aide administrative et juridique.
  • e-administration : accès aisé et rapide à tous les documents, formulaires, informations. Bien sûr ces documents seront toujours disponible en Mairie et le personnel disponible.
  • Faciliter le dépôt de plainte ainsi que le soutient, le suivi et l’accompagnement si nécessaire.

Activité économique et tourisme : ce sont des compétences de la communauté d’agglomération que nous compléterons en soutenons les associations Développer Labruguière et Point Malin qui ont d’excellent résultats.


N’hésitez pas à nous poser vos questions lors des réunions publiques, notre programme c’est d’abord vos idées, vos projets et vos envies pour Labruguière !
Dates des réunions publiques ouvertes à toutes et tous :

Mardi 25 février 20H30 : La Fabrique
Jeudi 27 février 20H30 : La Récuquelle
Mardi 3 mars 20H30 : Les Gaux
Mercredi 4 mars 20H30 : Les Auriols
Jeudi 5 mars 20H30 : Saint-Hilaire


Dernière grande réunion publique le jeudi 12 mars 20H30 à La Fabrique